Um6ien

Pr Maryam Fourtassi vous interroge : Tkhbach , Info ou intox ?

Bio : Professeur agrégée en médecine physique et réadaptation à la faculté de médecine D’oujda

PhD en neurosciences à l’université Claude-Bernard Lyon 1

Co-Fondatrice de la plateforme neurocampus avec Ghita Hjiej : étudiante à la faculté de médecine et de pharmacie d’OUJDA

Adieu aux stéréotypes !

L’apprentissage efficace se fait dans l’enfance : Intox

– Le pré apprentissage se fait à travers la mémorisation,  l’information doit  être fixée pour être acquise à travers l’hippocampe (endroit de traitement de l’information) qui se trouve au niveau du lobe temporal (face interne) , cette dernière sera ensuite stockée dans un endroit précis au niveau du cerveau  selon sa nature

  • L’oubli : Quand on arrête la stimulation, les connexions vont se dissoudre pour élaborer d’autres connexions.
  • Un neurone peut établir jusqu’à des milliers de synapses. La découverte de cette plasticité synaptique il y’a 20 ans fait que chez l’adulte comme chez l’enfant la vitesse de construction de nouvelles synapses, d’effacement d’anciennes et de renouvellement de ces dernières est pareille.
  • Chaque nouvelle information crée des synapses et quand on fait la liaison entre l’ancienne information et la nouvelle : il y’aura création d’autres synapses.
  •  Moins de synapses : la conséquence est donc l’oubli.  On ne peut pas apprendre de nouvelles informations  si on n’oublie pas les anciennes. Aussi ce qui fait qu’on oublie une info et pas une autre : c’est que l’on oublie  ce que le cerveau juge de moins important alors que ce qui est de valeur capitale reste ancré .
  • D’un point de vue structural l’enfant n’a pas une  plus grande facilité que l’adulte pour construire des synapses et donc vis-à-vis de l’apprentissage. Mais ce qui accélère ce dernier est le fait qu’il est plus curieux. Plus on grandit moins on est curieux , néanmoins ça reste un état d’esprit  qu’on pourra avoir même à l’âge adulte
  • La taille du cerveau n’a aucun rapport avec l’intelligence, elle est proportionnelle à la taille du corps
  • L’intelligence est la capacité de stocker plus

d ‘informations et à mieux les utiliser

-En résumé : on peut passer le concours de résidanat même après plusieurs années d’exercice médical si on veut, tout en évitant la fameuse expression « wa ghadi nchref ghadi nkber ghadi yhfa liya 3a9li »

L’apprentissage est surtout une affaire de génes ? Intox

  • On est différent génétiquement en termes d’intelligence et de potentialité d’apprentissage ,  les études montrent une corrélation positive entre la rapidité d’apprentissage et le QI  .  
  •   Tout le monde peut apprendre et progresser même si l’on débute à niveaux différents. Il suffit de croire en soi et au dépassement de ces propres limites .

La mentalité prime-t-elle sur la capacité ? info

  • Smart or learner ?

Carol Dweck, professeur en psychologie à Stanford a fait une étude scientifique montrant que les enfants qui ont les meilleurs résultats scolaires sont ceux qui ont un Growth Mindset  modifiable et modelable contrairement à ceux qui ont un Fix Mindset pensant qu’ils ne peuvent  jamais changer et qu’ils sont déstinés à avoir des résultats moins satisfaisants.

  • Il ne faut pas nourrir dans l’enfant le maitre qui s’identifie à ses exploits comme le montre une autre expérience de Carol Dweck : elle a designé 2 groupes d’élèves, a donné à chacun d’eux une tâche de dessin et les a complimenté de différentes manières.

Le 1 er groupe ayant été complimenté sur les résultats était incapable de faire un dessin supérieur ; tandis que le 2 ème dont on a salué l’effort  a pu en faire d’autres plus beaux.

Jamais résumer l’être enfant ou adulte à ses échecs ou réussites.  récompensez l’effort pas le résultat !

La capacité d’apprentissage est limitée ?

  • Info en terme d’exposition à ce que je veux apprendre
  •  intox en  terme de quantité instantanée que je peux apprendre
  • Le Mental noise  entrave l’apprentissage, Il faut sélectionner l’information en éliminant les détails, la catégoriser, la fragmenter pour faciliter ce dernier

Information non utilisée est perdue ou non ? Info mais on peut la retrouver !

  • Apprentissage = connexion

L’information , est lá , le probléme est l’accés ,  le chemin pour l’ atteindre est perdu , que faire ?  

 Il faut reconnecter et pour reconnecter il faut réviser , ce qu’on oublie se sont des choses qui n’ont pas été réinvestis  , faut pas stresser pour avoir oublier  , ne pas se sentir incompétent , surtout en médecine , qui est un apprentissage structuré, qui s’accumule .

Les erreurs améliorent l’apprentissage ? info

  • L’erreur nous donne une opportunité pour s’améliorer  , il faut l’accepter d’où l’intérêt du Growth Mindset

Il faut adapter le mode d’apprentissage au style de chacun ? Intox

  • On apprend mieux quand on présente l’information de différentes façons ( mémoire visuelle , tactile , auditive )
  • Il y’a des préférences de style mais le multisensoriel est le plus efficace pour tout le monde

L’apprentissage est un phénoméne social ? Info

  • On apprend mieux quand on est en groupe car on investit 2 types de mémoires : sémantique mémoire de l’information brute et mémoire épisodique liée à l’expérience personnelle cette dernière permet une meilleure rétention de l’information

Les émotions influencent l’apprentissage ? Info

  •  Les émotions positives rendent l’apprentissage plus durable contrairement aux émotions négatives

Le 1 er système : un groupe d’étudiants  motivé à  travailler pour avoir la récompense  d’habitude , et cela ne change rien en son absence considérée comme une punition

Le 2 ème systéme : un groupe d’étudiants qui n’est pas récompensé d’habitude , sera démotivé en son absence ,  car il ne considére pas ceci comme punition

Le 1er systéme est le plus efficace vu qu’il garantit une motivation en absence de récompense  considérée comme punition contrairement au 2ème !

Stratégie d’apprentissage

  •  Apprendre par effet  de  rappel pour tracer le chemin d’apprentissage tout en n’ayant pas peur de l’oubli , c’est la répétition qui fixe les informations
  • l’élaboration ( expliquer aux autres )

Préparation concours d’internat

  • Le facteur chance car  parmi 475 questions on aura à peu prés 20 questions  !
  • Ta valeur intrinséque en terme de connaissance médicale : on ne débute pas la préparation à connaissances égales cela dépendera de l’investissement de chaque étudiant pendant son externat dans les cours et  stages .
  • L’épreuve de titre ( coefficient 2 ) ne compte pas beaucoup car c’est une note parmi 7 notes ( anatomie , biologie , pathologie médicale , pathologie chirurgicale , urgence médicale , urgence chirurgicale ) 
  • Le Jour J du concours : on n’a pas l’impression de maitriser, c’est habituel !
  •  Le fait de ne pas être capable de répondre à quelques questions ne te font pas perdre les chances il faut passer toutes les épreuves compris  l’admissibilité et l’admission.
  • Prenez le risque de répondre , essayer de suivre une logique, faites l’effort de sortir toutes les informations ,  tracez le plan de la pathologie ou de l’objectif selon la question : par ex ( définition , clinique , diagnostic positif , etc cela dépend de la question )
  • Le correcteur cherche la logique ( les grosses bétises font échouer dans un concours par exemple oublier de citer l’antibiothérapie dans le traitement de la méningite ou d’oublier de citer la ponction lombaire  comme examen complémentaire )
  • Vaut mieux commencer la préparation l’été de la 4 ème année pas avant ( commencer par l’anatomie et la biologie )  car en 3 ème année on a pas encore éudié toute la pathologie et pour préparer il faut avoir ces notions qui nous  permettront de comprendre  les applications pratiques en anatomie

Mélanger les cours (par exemple cours anatomie avec  cours biologie et pathologie correspondante )

Amatarrahmane Elazami

4ème année médecine générale UM6SS
directrice de publication (2019-2018)
Rédactrice en arabe
& Membre fondatrice de l'Um6ien
vice-directrice de publication (2019-2020)

Suivez nous

Entrez en contact.